Hommage à Princesse Leia… L’inventrice du pain aux raisins !

Un dessin publié sur la page Facebook de Charlie Hebdo le 28 décembre, que l’on peut retrouver ci-dessous, nous a rappelé que tous les francophones d’Europe ne dénommaient pas de la même façon la viennoiserie constituée d’une pâte feuilletée levée, contenant des raisins secs de la crème pâtissière – enfin les brioches que l’on peut voir sur la caricature de Foolz ci-dessous:

15676516_1373122776044190_9098866657232131702_o

Source : Charlie Hebdo

Dans une enquête linguistique au cours de laquelle les participants étaient invités à répondre à plusieurs questions en sélectionnant dans une liste les mots qu’ils utilisent dans la vie de tous les jours (cliquez ici pour accéder aux liens de l’enquête), nous avions glissé une question sur la dénomination du « pain aux raisins » et ses variantes régionales. Les internautes avaient le choix entre plusieurs. Les réponses de plus de 10.000 participants ont été analysées, et cartographiées.

Le pain aux raisins

Les résultats montrent que sur la plus grande partie du territoire français, la dénomination « pain aux raisins » est la plus courante. En Suisse et dans l’est de la Lorraine, c’est le mot « escargot » qui arrive en tête des  sondages, alors qu’en Alsace, c’est l’équivalent allemand de ce mot (« schnäcke ») que l’on a le plus de chance d’entendre dans les boulangeries. Dans le nord de la Wallonie et à Bruxelles, les participants ont sollicité la réponse « couque suisse » (ou « brioche suisse ») :

pain_aux_raisins_europe

Figure 1. Les dénominations du « pain aux raisins » selon les régions de la francophonie d’Europe, en fonction des pourcentages maximaux obtenus par départements (FR), les provinces (BE) et cantons (CH).  Chaque point représente le code postal de la localité d’enfance d’un ou de plusieurs participants.

Comment ça se dit chez vous ?

Êtes-vous d’accord avec ces cartes ? Est-ce que les représentations correspondent à vos usages ? Pour participer aux enquêtes et nous aider à en savoir plus sur la vitalité et l’aire d’extension de certains régionalismes du français, cliquez ici !

A propos Mathieu Avanzi

Mathieu Avanzi est linguiste. Il a défendu une thèse portant sur l'intonation du français en 2011, et effectué plusieurs postdocs en France (Paris), en Suisse (Neuchâtel, Genève et Zurich) et en Angleterre (Cambridge). Il travaille actuellement en tant que chargé de recherche à l'université catholique de Louvain (Belgique). Ses travaux portent sur la géographie linguistique du français.

3 réponses

  1. Valentin

    Certes en Alsace on peut trouver « Schnacke » pour cette viennoiserie, mais de nos jours on entend quand même bien plus souvent « escargot aux raisins », ou du moins à l’écrit. A l’oral il peut arriver que des gens plus vieux disent schnacke. (Je précise que je suis du Haut-Rhin, de la région de Mulhouse)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s