Participez aux enquêtes !

Le français de nos régions vous intéresse ? Vous avez 10 minutes devant vous, et vous voulez nous aider à mieux comprendre comment voyagent, survivent ou disparaissent les mots et les prononciations du français de nos régions ? Alors cliquez sur l’un des liens suivants, et amusez-vous bien !

Vous êtes originaires d’Europe ?

Les mots et les expressions de nos régions (Belgique, France et Suisse )

Vous venez de la francophonie outre-atlantique ?

Une enquête a été conçue pour les participants originaires de ces régions:

Le français parlé en Amérique du Nord

Le français parlé dans les Antilles

42 réponses

  1. GRAF Liliane

    Grande erreur dans votre enquête lue dans la Tribune de Genève de ce jour (4.11.2015).
    « Adieu » pour les Genevois c’est « Bonjour » et NON « au revoir ».
    J’en suis sûre, ça m’avait beaucoup frappée quand je suis arrivée à Genève.
    Je viens du Tessin et habite à Genève depuis 1986.
    Merci et bon travail.
    Liliane Graf

    J'aime

      1. Nadia Nayak

        J’aimerais juste corriger un mot dans le commentaire de Mathieu Avanzi : il faut écrire « vigilance » et non « vigilence ». Par ailleurs, à Fribourg aussi on emploie « Adieu, donc » pour dire bonjour et pas au revoir.

        J'aime

  2. Dans l’article paru aujourd’hui dans 24 Heures, il est dit que les Romands utilisent parfois pouvoir au lieu d’oser. En réalité, c’est le contraire. Ils diront, par exemple: est-ce qu’on ose goûter ce produit? Moi, j’ai envie de leur répondre: c’est à vous de savoir si vous osez ou non. La formule correcte n’est-elle pas: est-ce qu’on peut goûter ce produit?

    J'aime

    1. Pascale Fleury

      Dans le Canton du Jura , on utilise effectivement le verbe pouvoir à la place d’oser ! Dans le sens d’avoir la permission ,  » est-ce que j’peux entrer ou goûter…? » et dans un signe de respect, « est-ce que je pourrais utiliser votre natel pour appeler mon mari ?

      Aimé par 1 personne

  3. Charly BOCHUD

    Petite rectification sur les commentaires de Nadia Nayak. Dans le canton de Fribourg, on dit aussi « Adieu » (prononcé d’une manière joviale) pour « bonjour » et « Adieu, don » (et non « adieu, donc ») (prononcé d’une manière plus posée) pour au revoir.

    J'aime

  4. Jean Balmer

    De retour dans le canton de Fribourg, je redécouvre des manières de prononcer les noms des gens : Marie du Jules à Pierre…. C’est un véritable délice auditif que je n’avais jamais entendu dans ma jeunesse ou les nombreuses années passées à Lausanne. Gardons cet héritage si précieux !

    J'aime

  5. Rougemont

    Il me semble que la plupart des « germanistes » ne sont pas des emprunts récents aux voisins, mais des mots qui ont des racines très anciennes dans les langues celtiques ( patois entre deux!)

    J'aime

  6. Georgia Grondin

    J’aimerai participer à l’enquête, malheureusement pas de lien pour y entrer.
    je souhaiterais également savoir si vous contemplez le français parlé dans l’Océan Indien vu que le français outre atlantique ne contemple que Quebec et les Antilles.

    Sinon j’ai trouvé le site très bien et très didactique, je l’utilise en cours.

    J'aime

  7. A. Nathalie

    A propos d’estrasse : « vieux » chiffon à poussière mais plus surement à nettoyer du très sale (graisse… on le jette après)
    en Provence on est « estrassé de rire » quand on n’en peut plus d’un fou-rire mémorable sans doute comme une estrasse qu’on essorerait et plierait en deux

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s