Plutôt Aperol Spritz ou Aperol Schpritz?

Aperol Cut 008 Grade and Sound Mix V1 (1).00_00_52_10.Immagine001

 

La marque Aperol Spritz vient juste de lancer un sondage sur la prononciation du mot « Spritz » en français. Vous dites plutôt Aperol Spritz ou Aperol Schpritz ? En termes phonétiques, la question revient à savoir si vous prononcez le mot spritz avec une chuintante ([ʃ], que l’on transcrit |ch| en français), ou avec une sifflante ([s], son que l’on orthographie généralement avec |s| en français).

J’ai pu récupérer les données de leur site, et créer, à partir des réponses des internautes, la carte ci-dessous:

aperol_map.png
Plutôt Aperol Spritz ou Aperol Schpritz? Source des données: àchacunsonapérol

Le sondage de la marque demande d’indiquer sa région (13 choix), et non son département ou sa ville d’origine, ce qui explique le manque de précision de la carte. En outre, il n’est pas possible de participer si l’on provient d’une région localisée en dehors de l’Hexagone.

Lire aussi >> Perrier tranche ou Perrier rondelle?

On peut voir que si partout domine la prononciation avec [s], dans la région Grand Est c’est la prononciation avec [ʃ] qui est clairement majoritaire.

Comment expliquer l’existence de deux prononciations différentes?

La prononciation avec [s] est attendue en français, la graphie |sp| se prononçant avec une sifflante (à témoin la prononciation des mots spéléologie, spécificité, spammer, steak, etc.). Il n’est pas étonnant toutefois que les Français qui parlent allemand, ou qui côtoient des germanophones (notamment en Alsace, en Lorraine et en Moselle) utilisent la prononciation avec chuintante lorsqu’ils commandent, à la terrasse d’un café ou ailleurs, un Aperol Spritz. Dans la langue de Goethe, à laquelle le mot Spritz a été emprunté, spritzen (« éclabousser ») se prononce avec une chuintante (des exemples peuvent être entendus sur Forvo).

Le saviez-vous? Le Spritz est originaire de Venise, mais ses origines seraient autrichiennes! À la fin du XVIIIe siècle, la ville de Venise est alors brièvement occupée par l’Autriche. Les soldats ayant trouvé les vins locaux trop forts, auraient demandé qu’on les « asperge » (qu’on les « spritze ») d’eau gazeuse. Après quelques décennies, la recette a changé (on arrose désormais avec du Prosecco de l’Apérol, qui consiste en une liqueur de plante, faiblement alcoolisée et légèrement amère), mais le nom est resté!

On ne dispose pas de données cartographiables pour les autres langues d’Europe où l’on consomme de l’Apérol Spritz; on sait toutefois que les deux variantes existent en italien (comme on peut l’entendre ici).

Bonus: spritzer en français

En français régional, le verbe all. spritzen a également été adapté. Dans la bouche des locuteurs de Metz et alentours, le verbe spritzer (prononcé ‘schpritzer’) est d’usage relativement courant, et signifie « éclabousser ».

Lire aussi >> Les régionalismes du Grand Est

schpritzer_raster_all.png
Vitalité et aire d’extension du verbe schpritzer au sens de « éclabousser » d’après les enquêtes Français de nos Régions (2e édition). Les traits épais délimitent les frontières entre la France et la Belgique d’une part, entre la France et la Suisse d’autre part. Plus la couleur est sombre, plus le pourcentage est élevé.

La carte ci-dessus, générée à partir des 11.000 réponses d’internautes originaires de France, de Belgique et de Suisse, montre bien qu’il s’agit d’un régionalisme connu en Moselle, en Lorraine et dans une moindre mesure en Alsace.

Quel français régional parlez-vous? Si les petites variations linguistiques de la vie de tous les jours vous passionnent autant qu’elles nous passionnent, n’hésitez pas à prendre part à notre dernier sondage sur les spécificités locales du français que l’on parle en Europe ou au Canada! Cliquez 👉 ici 👈 si vous êtes originaire d’Europe 🇫🇷 🇧🇪 🇱🇺 🇨🇭; cliquez 👉 👈 si vous venez du Québec ou des autres provinces canadienne ou l’on parle français 🇨🇦! Les enquêtes peuvent être réalisées de façon anonyme depuis un ordinateur 💻, un smartphone ou une tablette 📱.

A propos Mathieu Avanzi

Mathieu Avanzi est linguiste. Il a défendu une thèse portant sur l'intonation du français en 2011, et effectué plusieurs postdocs en France (Paris), en Suisse (Neuchâtel, Genève et Zurich) et en Angleterre (Cambridge). Il travaille actuellement en tant que chargé de recherche à l'université catholique de Louvain (Belgique). Ses travaux portent sur la géographie linguistique du français.

3 réponses

  1. Je me pose cette même question de prononciation sur le mot « scoumoune », que j’ai tendance à prononcer avec une chuintante. Une idée des pratiques régionales sur ce mot ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.