Perrier-tranche ou Perrier-rondelle?

D’un bout à l’autre de l’Hexagone, même si tous les francophones se comprennent, on a parfois l’impression qu’ils ne parlent pas la même langue. Depuis 2012 et la fameuse sortie de J.-F. Coppé, le débat fait rage sur Internet entre les membres de la team #chocolatine et les membres de la team #painauchocolat (le débat est pourtant loin d’être binaire, v. notre article à ce sujet). Au début de l’été 2017, la France se demande s’il est plus correct de prononcer le mot rose avec un ‘o’ ouvert (comme dans porte’ ou ‘bol’) ou avec un ‘o’ fermé (comme dans ‘dos’ ou ‘beau’), avant de s’affoler devant la variation des dénominations du « crayon à papier » en octobre 2017, au moment de la sortie de l’Atlas du français de nos régions (Armand Colin), qui regroupe plus d’une centaine de cartes qui donnent à voir comment l’Hexagone se divise linguistiquement en deux ou plusieurs clans (on y retrouve, outre les cartes susmentionnées les carte d’objets dont la dénomination est aussi variable d’une région à l’autre: la serpillière, le sachet plastique, la pelle-à-poussière, etc.).

DdzhdF4VMAMVA0F.jpg
Source : Perrier

A la réception de notre atlas le 18 octobre 2017, un collègue professeur à la Sorbonne nous avait envoyé un courriel dans lequel figurait l’anecdote suivante:

Quand je vais dans le Sud, et que je demande un Perrier rondelle, on me répond « un Perrier tranche, entendu ». Au Nord de la Loire, et bien sûr à Paris, on ne corrige pas mon Perrier rondelle, voire on l’encourage, ce qui me satisfait au moins d’un point de vue esthétique, puisque j’aime le beau mot de rondelle et fort peu la tranche qui s’applique mieux au jambon. Quand j’étais enfant pour me faire plaisir le boucher me donnait des rondelles de saucisson. Mais hélas l’usage comme le mot se raréfient. Et on tranche plus volontiers le saucisson qu’on ne le « rondellise ». Il m’est donc apparu qu’un petit article sur la tranche et la rondelle serait le bienvenu, et pourquoi pas une cartographie de la tranche et de la rondelle. J’y réfléchis.

D’après une rapide recherche sur Twitter, notre collègue n’est pas le premier à s’étonner de la coexistence de deux expressions pour désigner le même objet (un verre de Perrier avec une tranche/rondelle de citron, à ne pas confondre avec un « Perrier-citron », qui consiste en un verre de Perrier avec du sirop de citron). De fait, si la question n’a pas fait autant de bruit que celle du « pain au chocolat » ou du « crayon à papier », elle a toutefois fait l’objet de questionnements ou de sondages ponctuels sur Twitter:

Certains y étant même allé de leur petite hypothèse quant à une répartition Nord/Sud:

Au moment de la publication, en novembre dernier, de la 7ème édition de notre enquête sur le français de nos régions, on a proposé une question destinée à récolter des données pour cartographier la rivalité entre les buveurs de « Perrier rondelle » et les buveurs de « Perrier tranche« .

Depuis 2015, les linguistes qui animent le blog français de nos régions ont mis au point des enquêtes visant à examiner la vitalité et l’aire d’extension de certaines particularités locales du français que l’on parle en Europe (Belgique, France et Suisse) ainsi qu’au Canada et dans les Antilles. Vous pouvez contribuer à notre projet en participant à l’un de nos sondages: c’est drôle, gratuit, anonyme et on répond de son téléphone, sa tablette ou son ordinateur. Compter 10 minutes tout au plus pour répondre à l’ensemble des questions! Pour voir de quoi il s’agit, cliquez ici!

A ce jour, nous avons reçu les réponses d’un peu plus de 6’000 internautes, ce qui est suffisant pour obtenir un premier aperçu des régions où c’est la variante Perrier rondelle qui est arrivée en tête des sondages et des régions où c’est la variante Perrier tranche qui a été sollicitée par les internautes. La carte ci-dessous a été obtenue après analyse des données pour chacun des cantons de France (2 ou 3 points par département) et après lissage avec la méthode du Krigeage:

tranche_with_label_all_young.png

Sur la carte, on peut voir en rouge les régions où c’est la variante « Perrier tranche » qui est arrivée en tête des suffrages, en bleu les régions où c’est plutôt un « Perrier rondelle » que les serveurs de café vous serviront en terrasse (ou en salle). La démarcation entre la zone des rouge et la zone des bleues n’épouse pas tout à fait la limite entre le nord et le sud de la Loire, comme on peut le voir sur le gif ci-dessous, où nous avons représenté la Loire en jaune:

Webp.net-gifmaker

Quelle est la « bonne » variante ?

Sur son site web, à la page recette, la marque ne suggère que la variante « Perrier tranche« , sans mention de la variante « Perrier rondelle« . Sans doute car la commune où se trouve la source Perrier (Vergèze, dans le Gard, le petit astérisque jaune sur notre carte ci-dessous) se situe dans la zone rouge de la carte.

tranche_with_label_name.png

Marseille et la Corse font bande à part

Par ailleurs, on peut se demander pourquoi la région de Marseille (et la Corse dans son giron), font bande à part. Peut-être parce qu’elles sont envahies de jeunes Parisiens qui viennent y travailler pendant l’été ? Ou alors s’agit-il d’un stratagème des habitants de la cité Phocéenne de se démarquer des autres locuteurs du Midi de la France ?  Si vous avez une idée, n’hésitez pas à nous en faire part! N’hésitez pas non plus à faire évoluer les frontières entre les zones en participant à notre enquête!

 

A propos Mathieu Avanzi

Mathieu Avanzi est linguiste. Il a défendu une thèse portant sur l'intonation du français en 2011, et effectué plusieurs postdocs en France (Paris), en Suisse (Neuchâtel, Genève et Zurich) et en Angleterre (Cambridge). Il travaille actuellement en tant que chargé de recherche à l'université catholique de Louvain (Belgique). Ses travaux portent sur la géographie linguistique du français.

3 réponses

  1. Je n’ai découvert votre blog que depuis peu de temps, alors que je préparais un cours de français pour américains. Depuis que je vis aux USA je suis devenue plus sensible aux langues et à la culture qu’elles véhiculent. C’est passionnant et souvent amusant aussi, car les gens sont parfois super attachés à la façon dont on désigne telle ou telle chose dans leur région. En tous cas, merci pour ce blog. J’aime énormèment. J’ai participé à l’enquête il y a quelque temps déjà.

Laisser un commentaire