L’application Français de nos Régions est enfin disponible !

Dans ce nouveau billet, on vous parle de l’application mobile Français de nos Régions, téléchargeable gratuitement dès aujourd’hui sur l’Apple Store et Google play.

Contexte de la recherche

La méthode du crowdsourcing (on dit aussi production participative, externalisation ouverte ou myriadisation) appliquée aux domaines des sciences (on parle alors de sciences participativessciences citoyennes ou sciences collaboratives) consiste à faire appel à la foule en vue de réaliser certaines tâches. Si la méthode ne date pas d’aujourd’hui, elle a tout récemment pris une certaine importance avec la démocratisation des smartphones et autres supports mobiles connectés. Dans le domaine de la géographie linguistique, ces développements technologiques ont offert des perspectives intéressantes en ce qui concerne le recueil de données à grande échelle.

Au cours des cinq dernières années, des applications conçues pour être exclusivement téléchargées sur des supports connectés, tels que les smartphones et les tablettes, ont été conçues pour l’allemand et ses dialectes, l’anglais américain et l’anglais britannique, ainsi que le frison et le luxembourgeois. Ces applications comportent différents volets ludiques, destinés à « appâter » les utilisateurs (service de localisation de l’utilisateur, informations sur la voix ou son débit, etc.), mais leur intérêt réside surtout dans le fait qu’elles rendent possible l’enregistrement de données audio (parole lue, élicitée à partir d’images ou de façon moins contrainte, etc.), de façon simultanée, aux quatre coins des pays où elles sont diffusées, et ce avec une qualité acoustique qui permet des études instrumentales très fiables.

Objectifs

A ce jour, il n’existe rien de semblable pour le français, malgré le fait que cette langue soit l’une des plus diffusées dans le monde. Dans ce contexte, le but de ce projet a été de créer une application sur le modèle de ce qui a déjà fait pour l’allemand, l’anglais, le luxembourgeois et le frison en vue de documenter la variation du français dans francophonie.

Concrètement, l’application comporte 4 volets :

📍 Le volet Localisez-moi repose sur les résultats d’enquêtes auxquelles des dizaines de milliers de francophones ont pris part depuis 2015 dans le cadre des enquêtes Français de nos Régions. D’une région à l’autre, si la précision n’est pas la même, c’est parce que nous n’avons pas toujours assez de données pour que l’algorithme soit plus précis. Grâce aux réponses que nous allons recueillir, nous pourrons bientôt mettre au point un nouvel algorithme de géolocalisation, plus performant !

🗺️ Le volet Atlas permet aux utilisateurs et utilisatrices de l’application d’indiquer comment ils appellent tel ou tel objet, ou comment ils nomment telle ou telle situation ou telle ou telle activité, et donc de rendre compte de la richesse géographique du français à travers le monde. Il permet également de récolter des enregistrements de voix, et donc de documenter la diversité des accents du français que l’on parle aux quatre coins de la francophonie.  

🗳️ Le volet Enquêtes consiste en des sondages, dont les réponses nous permettront d’évaluer la vitalité de certaines tournures régionales (mots, expressions et prononciations), ainsi que leur aire d’extension. Notez quand vous participerez qu’il ne s’agit pas de dire quelle(s) variante(s) est/sont correcte(s) du point de vue du français standard ou des dictionnaires, mais de dire quelle(s) variante(s) vous utilisez quand vous parlez avec quelqu’un, dans la vie de tous les jours. 

ℹ️ Dans le volet Informations, vous pouvez en apprendre un peu plus sur qui nous sommes, mais également comment sont traitées les données personnelles que vous envoyez. Un formulaire de contact est également disponible pour nous faire part de vos suggestions ou de vos remarques.    

A quoi ça sert ?

Outre son importante valeur patrimoniale, ce projet présente des potentialités sans précédents pour la recherche fondamentale et appliquée. Dans une perspective sociétale, le projet permettra également de sensibiliser le grand public à la diversité du français dans le monde (notamment aux questions liées à la glottophobie et à la stigmatisation des variantes régionales).

Equipe

L’algorithme de géolocalisation du volet Localisez-moi prend appui sur les résultats récoltés dans le cadre des enquêtes présentées sur le blog de vulgarisation Français de nos Régions, dont les résultats ont reçu d’importants échos dans les médias au cours des six dernières années. L’application résulte de la collaboration entre différents enseignants-chercheurs de Sorbonne Université, spécialistes de l’étude de la variation du français dans l’espace (Mathieu Avanzi et André Thibault, STIH), des aspects éthiques et juridiques du crowdsourcing (Karën Fort, STIH) et du traitement automatique de la parole (Nicolas Obin, STMS, Ircam/CNRS). Sur le plan technique, l’application a été mise au point par Daniel Wanitsch et son équipe (iBros.ch)

Téléchargement

L’application mobile Français de nos Régions est téléchargeable gratuitement et dès aujourd’hui sur l’Apple Store et Google play.

A propos Mathieu Avanzi

Mathieu Avanzi est linguiste. Il a défendu une thèse portant sur l'intonation du français en 2011, et effectué plusieurs séjours postdoctoraux en Belgique (Louvain-la-Neuve), en France (Paris), au Royaume-Uni (Cambridge) et en Suisse (Berne, Genève, Neuchâtel et Zurich). Il est actuellement maître de conférences à Sorbonne Université (Paris IV). Ses travaux portent sur la géographie linguistique du français, sujet auquel il a consacré plusieurs articles et ouvrages.

10 réponses

  1. Bonjour,

    Je l’ai installée, puis j’ai rempli le questionnaire pour me localiser, mais à la fin, je n’ai pas le résultat parce que je n’ai pas les services Google installés sur mon téléphone. Je sais, je suis un original qui a installé une version livre d’Android (LineageOS) pour ne pas dépendre de Google, ni leur envoyer toutes mes données. Je trouve dommage qu’une organisation publique doive dépendre d’une entreprise tentaculaire qui commence à avoir plus de poids que des états. Ne pouviez-vous pas utiliser une solution libre, comme OpenStreetMap ?

  2. HC

    Bonjour,

    Je l’ai installée, puis j’ai rempli le questionnaire pour me localiser, mais à la fin, je n’ai pas le résultat parce que je n’ai pas les services Google installés sur mon téléphone. Je sais, je suis un original qui a installé une version livre d’Android (LineageOS) pour ne pas dépendre de Google, ni leur envoyer toutes mes données. Je trouve dommage qu’une organisation publique doive dépendre d’une entreprise tentaculaire qui commence à avoir plus de poids que des états. Ne pouviez-vous pas utiliser une solution libre, comme OpenStreetMap ?

  3. JF

    Pour « grand-mère », la forme bretonne « mam-goh », proposée par l’application, est spécifiquement vannetaise (plus ou moins la moitié ouest du Morbihan). Le reste du domaine bretonnant prononce « mam-goz » /mãm’go:s/, d’où la graphie unifiée « mamm-gozh », pour tenir compte des deux prononciations. La graphie « zh » provient généralement d’un ancien « th » /θ/.
    De même, « kenavo » ne s’entend qu’en zone bretonnante (ouest). En général, les « bretonnismes » ne sont pas les mêmes en Haute et Basse Bretagne, du fait du substrat différent (Breton à l’ouest, roman à l’est).
    Un mot typique du pays gallo (Haute-Bretagne) est « failli », qui signifie, petit, médiocre, qui ne paie pas de mine. On le place avant le nom : un failli chat.
    Lors d’une visite à l’usine PSA de Rennes, j’ai entendu : « c’est dans ce failli bureau qu’arrivent toutes les commandes ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.