vingT et moinS

La plupart des dictionnaires de grande consultation du français (le Littré, le Robert ou le Larousse, pour ne citer que ceux-ci), de même que le Dictionnaire de la prononciation française dans son usage réel d’André Martinet et de Henriette Walter, indiquent que ces mots se prononcent sans consonne finale audible.  La page Wikipédia consacrée à la prononciation du français est moins catégorique, et précise que le mot vingt « se prononce parfois [avec un -t final audible] quand le mot est isolé ou en fin de phrase ». Ailleurs sur Internet (voir notamment ici), on peut lire que la consonne -t finale semble n’être prononcée que par les locuteurs de certaines régions, en particulier de l’Est de la France… Quant la consonne finale du mot moins,  les internautes sont plus partagés (voir par exemple ici), même s’il ressort que c’est apparemment dans le Sud de la France que cette consonne s’entend (c’est aussi ce que laisse penser l’accent des chanteurs du groupe ‘les Fabulous Troubadours’, chez qui on peut entendre le mot moins prononcé avec sa consonne finale dans cette chanson).

Dans l’une des enquêtes consacrées au français parlé de nos régions, nous avons cherché  à apporter des éléments de réflexion pour faire avancer le problème, notamment pour vérifier si la prononciation des mots vingt et moins avec ou sans consonne finale audible variait selon les régions, et, le cas échéant, lesquelles.

Les  réponses de près de 10’000 internautes, originaires pour la plupart de France, de Suisse romande et de Belgique, nous ont permis d’y voir plus clair. Sur les cartes ci-dessous, nous avons signalé par un point les localités où les participants ont indiqué avoir passé la plus grande partie de leur enfance et indiqué prononcer le mot en question avec sa consonne finale. Nous avons également calculé, pour chaque département, le pourcentage des participants ayant déclaré prononcé la consonne finale par rapport au nombre de participants ayant déclaré ne pas les prononcer.

Vingt

Comme on peut le voir sur la carte ci-dessous, le pourcentage de participants ayant indiqué prononcer la consonne finale du mot vingt est plus élevé dans les départements du Nord et l’Est de la France, ainsi qu’en Suisse et en Belgique :

29_vingt.png

Répartition et vitalité de la prononciation du -t final du mot « vingt » dans l’enquête Euro-2. Chaque point représente le code postal de la localité d’enfance d’un ou de plusieurs participants, plus la couleur est foncée, plus le pourcentage de participants par département (FR), province (BE) ou canton (CH) est élevé.

On soulignera aussi le fait suivant : bien que cette prononciation « marquée » par rapport aux dictionnaires de référence soit connue aussi ailleurs (on peut voir plusieurs attestations à Paris et l’Île-de-France, ainsi que dans la partie méridionale de l’Hexagone), sa faible fréquence montre qu’elle reste très minoritaire dans les autres régions.

Moins

Quand à la carte ci-après, elle confirme que le pourcentage de participants ayant indiqué prononcer la consonne finale du mot moins est plus élevé dans le Sud qu’ailleurs en France :

30_moins.png

Répartition et vitalité de la prononciation du -s final du mot « moins » dans l’enquête Euro-2. Chaque point représente le code postal de la localité d’enfance d’un ou de plusieurs participants, plus la couleur est foncée, plus le pourcentage de participants par département (FR), province (BE) ou canton (CH) est élevé.

On remarquera que la prononciation du -s final est beaucoup moins fréquente dans le Sud-Est de la France que dans le Sud-Ouest ! Comme pour le mot vingt, cette prononciation peut s’entendre ailleurs, mais elle est clairement minoritaire.

Aidez-nous à compléter ce tableau en répondant à notre nouvelle enquête sur la prononciation des consonnes (5 questions uniquement). Cliquez ici pour participer !

A propos Mathieu Avanzi

Mathieu Avanzi est linguiste. Il a défendu une thèse portant sur l'intonation du français en 2011, et effectué plusieurs postdocs en France (Paris), en Suisse (Neuchâtel, Genève et Zurich) et en Angleterre (Cambridge). Il travaille actuellement en tant que chargé de recherche à l'université catholique de Louvain (Belgique). Ses travaux portent sur la géographie linguistique du français.

9 réponses

  1. Quentin

    D’autres régionalismes qui n’apparaissent pas dans le sondage :
    – « fille » prononcé « fi » (dans le nord) ou « fiye » (idem pour famille)
    – les « ai/ais/ait » prononcés « é » ou « è »
    – dans le nord les « é/er/ai » sont parfois prononcés « é » en temps normal mais « è » quand précédés par un « r » (faisais/ferais -> feuzé/feurè)

    J'aime

  2. philippe carreras

    je suis référencé dans votre enquête sur les 5 consonnes finales.
    Je ne sais pas si c’est pertinent, mais je le dis quand même :
    Je prononce le ‘t’ de vingt pour les nombres de 21 (liaison courante) à 29, mais pas pour les nombres de 81 à 99 (même pas les liaisons de 81, 88, 91).
    ‘oilà, c’est tout …

    J'aime

  3. En Bretagne (au moins Finistère Sud vers Quimper), on prononce le « x » de six et dix comme un z -> « siz » et « diz ». Ça a du sens quand on se rappelle qu’on dit une dizaine et seize 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s