Participez aux enquêtes !

Le français de nos régions vous intéresse ? Vous avez 10 minutes devant vous, et vous voulez nous aider à mieux comprendre comment voyagent les mots et expressions locales? Cliquez sur l’un des liens ci-dessous!

🌍 Vous êtes originaires d’Europe? 

👉Edition Europe (Belgique, France et Suisse) [15e édition, octobre 2020]

🌎 Vous avez passé la plus grande partie de votre jeunesse en Amérique?

👉 Edition Canada [5e édition, janvier 2019]

🌏 Vous avez passé la plus grande partie dans des pays ou territoires d’outre-mer?

  👉 Edition français des Îles [1e édition, août 2019]

🌍 Vous avez passé la plus grande partie de votre jeunesse au Maghreb (Algérie, Tunisie ou Maroc)?

👉 Edition Maghreb [1e édition, juillet 2019]

.

.

.

📚🗺️ Du blog à l’atlas! 

Retrouvez les cartes commentées dans l’ouvrage Parlez-vous (les) français ? Atlas des expressions de nos régions (Paris, Armand Colin), paru le 09 octobre 2019 (chez tous les bons libraires, sinon en ligne ici ou ) :

Et si vous ne l’avez pas encore consulté, complétez vos connaissances avec l’Atlas du français de nos régions, paru le 18 octobre 2017 chez Armand Colin (chez tous les bons libraires, sinon en ligne ici ou ) :

couverture

90 réponses

  1. ponroy

    Bonjour, J »ai participé à l’enquête et je voudrais rajouter un mot « patin » pour pantoufle. Par exemple, en maternelle, à la rentée scolaire, la maîtresse va demander aux parents de fournir des patins aux enfants. Je suis originaire de l’Indre.

  2. VELAERTS

    Zut, j’ai cliqué sur « retour » au lieu de « suivant » au chapitre des animaux et je n’ai pas envie de tout recommencer.
    Cette étude est très intéressante.

    1. Nanou

      A propos de la serpillière, ma mère disait que dans son village, Avesnes-les-Aubert, on disait « loque à r’loqu’ter ». Mais je ne l’ai jamais entendu dire autre chose que « wassingue », mot que j’emploie toujours spontanément. Et la wassingue, on l’utilise avec un racleau !

  3. Lola

    Bonjour j’avais il y a quelques temps déjà participé à l’enquête, mais j’ai découvert aujourd’hui que mon amie (havraise) et moi (rennaise) n’avons pas la même expression pour ce pain moelleux aux pépites de chocolat ! « baguette viennoise » vs « pain de gruau » voili voilou 🙂

  4. chevalier

    Quelques expressions médicales
    A demi les jours = un jour sur deux
    Acacher = appuyer (o’fait mal quand vous acachez)
    Boufiole= boursouflure, phlyctène, bouton
    Bouter, o’boute : douleur pulsatile
    Buffer = être essoufflé
    (un) Cachet = (un) comprimé
    Mal au cœur, ça me tire au coeur= nausées
    Choir : tomber
    Correspondre : la douleur correspond dans la jambe (irradiant)
    Déteurvirer : tordre ; la cheville déteurvirée : cheville tordue ou tournée (entorse)
    Embousiner : la tête embousinée (ça sonne dans la tête) ; bousin : tapage, vacarme
    Heurter : effort de vomissement ?
    médecines: médicaments (o y’a pu d’méd’cines : je n’ai plus de médicaments)
    mener : « la fièvre m’a mené » : la fièvre m’a dominé, la fièvre a été mon maître
    pas pire, o’lé pas pire = pas pire, ce n’est pas pire = signifie souvent que ça va mieux
    pharmacerie, pharmas’rie = pharmacie
    Pire o’va, pire o’lé = c’est de pire en pire
    Rabâche : tique
    Ragouiller = gargouiller ; « y’ai l’vent’ qui ragouille » : j’ai le ventre qui gargouille
    Rendre = vomir
    Siller O’sille : siffler, ça siffle ; sibilants
    tort, ça fait tort, o m’fait tort : sensation désagréable, pas vraiment douloureuse,
    va t’o (comment ça va) ; o’va (ça va) ; va t’o bé (cela va-t-il bien ?) ; o’va bé (ça va bien)
    vezouner : émettre le bruissement d’un insecte (acouphènes), ça vezoune, o’m’vezoune dans les oreilles

    Expressions autres
    Barrer les portes : fermer à clé
    Bedasser= peiner, exécuter une tâche avec difficulté
    benaise : bien aise, à l’aise, content de son sort ;
    Cha p’tit : doucement, prudemment ; tout cha p’tit : tout doucement, petit à petit ; o’va tout cha p’tit : ça va tout doucement.
    Mairrie (en prononçant les 2 r) = mairie
    Marienne : faire la marienne, de méridienne (milieu du jour) = la sieste
    Poche (plastique)= sac (plastique)
    Sincer = serpiller ; une since : une serpillière

    1. Coloquinte

      Pour rester dans le médical : « J’ai mal les jambes », voire « J’ai mal les jambes les deux » ! issu de la Lorraine rurale.

    2. Jean Jacques BONNIN

      Ben l’bonjhour Chevalier. t’a oubié, mon fi thio gars qu’avant ine espèce de conghestion, o z’y faut maux dessus le poitrail et à c’theure i remoulant.

      Mais après ine boune marienne, si t’as la piatrelle, o faut faire une bon marandon !

  5. Brigitte Boudot

    Bonjour, pour une serpillière, ma grand-mère originaire des cotes d’armor disait un emballage. Dans le Bourbonnais lorsque l’on s’étrangle avec de la nourriture, on s’annoue (verbe annoter)

  6. Elo

    Bonjour,
    suite à votre intervention dans Grand bien vous fasse aujourd’hui: le verbe rêver est utilisé couramment dans la région champagne Ardennes. Il est très péjoratif et signifie le fait de soûler une personne.

  7. BORZEIX Fabienne

    Bonjour,
    J’ai 55 ans. Mes deux parents étaient corréziens. Ma grand-mère maternelle parlait français et patois. Je suis arrivée à 10 ans sur Bordeaux.
    J’ai vécu 12 ans en Guyane et à la Réunion.

    Mots corréziens utilisés couramment dans ma famille :

    ATTRAPE : surpris
    BADER : rester bouche bée
    BOUGNER : faire macérer, faire tremper
    CAGUER : « il nous fait caguer » : il nous emmerde
    CANER : mourir
    CANTOU : âtre de la cheminée
    CHABROT, FAIRE CHABROT : mettre un peu de vin rouge à la fin de la soupe
    CHERCHER : provoquer
    CHICHIGNER : faire le difficile (faire des chichis)
    CHUNLER : pleurnicher
    COUCOUGNER : dorloter, choyer
    CRAMER : brûler, roussir
    CROUPIGNOU : arrière-train de la volaille
    CUSSON, CUSSONNE : charençon dans le bois d’un meuble
    DEMONTER (SE) : se démettre un bras
    DEUIL : « ça me fait deuil » : ça me fait de la peine
    ECHAPPER : laisser tomber par terre
    ECANER (S’) : se déhancher
    ENTRAUPER (S’) : se prendre les pieds dans un obstacle
    ESCAGASSER (S’) : se donner du mal
    FADA : idiot, fou
    GNAQUER : mordre (se faire gnaquer)
    JOLI (FAIRE) : « il va faire joli » : il va être en colère, il sera furieux
    LICHETTE : verser une lichette : verser une petite quantité
    MACHE : « le fruit est mâché » : il est abîmé
    MARTEAU (ETRE) : être dingue, avoir perdu la tête
    MERMILLOU : le petit doigt de la main
    PALICHOT : pâle
    PARDINE ! : mot d’exclamation qui correspond à : « tu m’étonnes ! »
    PILLOU : chiffon
    PINOUS : les pieds des bébés ou des petits enfants
    PISSOU (FAIRE SON) : faire pipi
    POCHE : sac de courses
    RAMEE : averse
    RAPETOU : raidillon
    RAPIETE : lézard
    RATOUNES : les dents de lait
    ROUGNER : maugréer, grommeler
    ROUMEGUER : ronchonner, râler
    ROUGIQUER : ronger les os de la viande
    SANGUETTE : sang de volaille caillé et cuit en galette
    S’ESBAUDIR : se réjouir, s’émerveiller
    SOUILLARDE : arrière cuisine
    TREMPE : « je me suis pris une trempe » : averse ou raclée
    VIREE : promenade, tour
    ZOU ! : mot d’exclamation qui correspond à « allez, on y va ! »

    Mots du Sud Ouest (Bordeaux et Landes) :

    ADICHATS : au revoir
    ANQUI ! : interjection qui correspond à « putain ! »
    ANFIGUEILLE ! : interjection qui correspond à « putain ! »
    BAILLE : tomber à la baille : tomber à l’eau
    BARBAQUE : viande
    BARJO : fou, dingue
    BATAILLER : parler en argumentant
    BITURE : ivresse
    BLANQUIGNOUS : pâle
    BOBARD : propos mensonger
    BOUFIOLE : piqûre d’insecte
    BOURRIER : « mets le au bourrier » : mets le aux ordures
    BOUSILLER : abîmer
    BRANQUE, BRANQUIGNOLE : fou, dingue
    BRINGUE : « à toute bringue » : à toute vitesse / faire la bringue : faire la fête
    BUGNE : coup
    CAFTER : dénoncer
    CAGOUILLE : escargot
    CAGNARD : soleil
    CAGUER : faire caca
    CAILLER : « ça caille » : il fait froid
    CHIBRE : pénis
    CHIBRER : casser, abîmer
    CHOCOLATINE : pain au chocolat
    CHOURER : voler (dérober)
    CLAMSER : mourir
    CLUQUER : faire un petit somme
    DAILLER : importuner « ça daille » : c’est chiant
    DAUBER : sentir mauvais
    DEBAUCHER : finir de travailler
    DECANILLER : faire tomber, partir vite
    DOUILLER : souffrir
    DROLES (LES) : les enfants
    ECHOPPE : maison typique de Bordeaux sans étage (avec souvent une pièce noire)
    ENQUILLER (S’) : avaler
    ESQUINTER : abîmer, casser
    ESTEY : petit ruisseau
    FEIGNASSE : paresseux, fainéant
    GAVE : il fait gavé beau : correspond à très, beaucoup, trop
    GIGASSE (GRANDE) : grande personne
    GUEILLE : chiffon, vêtement usé, abîmé
    MAILLER : travailler
    MANDALE : coup, gnon
    MANGANE : voyou
    PANOUILLE : épis de maïs
    PEGUER : coller
    PIGASSE : tâche de rousseur
    PIMER : pleurnicher
    PITER : boire
    QUATRE HEURES (PRENDRE SON) : le goûter
    QUIGNON : l’extrémité du pain
    QUINTE (AVOIR LA) : être déçu, frustré, en colère
    RABIBOCHER (SE) : se réconcilier
    RAGNAGNAS : les règles chez la femme
    RAPIAS : radin, avare
    RAQUER : payer
    ROUSTE : correction violente (gifle, coup de poing)
    SAPE : « il est bien sapé » : bien habillé
    SINCE : serpillière
    TCHOURER : voler
    TIAPER : manger
    TIGNOUS : teigneux, vindicatif
    TONNE : cabane de chasse
    TOUILLER : remuer

    Mots créoles : G : GUYANE RUN : REUNION

    ABATTIS (G) : espace défriché par le feu et cultivé
    ACCELERER (G) : se chauffer pour se battre
    ARAIGNEE (G) : ensemble des noeuds du hamac
    ARAK (RUN) : rhum
    ARGAMASSE (RUN) : cour en terrasse, esplanade
    BABOUK (RUN) : araignée à l’intérieur de la maison
    BACHER (RUN) : faire l’école buissonnière
    BACOVE (G) : espèce de banane
    BAILLER (G) : gronder, engueuler
    BANDEGE (RUN) : bassine
    BARREAU (G) : portail
    BATTU (RUN) : « c’est battu ! » : c’est foutu !
    BERCEUSE : siège typique des Antilles
    BIBE (RUN) : araignée à l’extérieur de la maison
    BLAF (G) : poisson au court bouillon
    BOURRADER (G) : pousser
    BRULER (G) : faire l’école buissonnière
    CAILLE (RUN) : voyou (vient de racaille)
    CALEBECHE (G) : grosse claque, grosse gifle
    CALUMET (RUN) : bambou endémique de la Réunion
    CANARI (G) : ustensile de cuisine
    CAPON (RUN) : lâche
    CARBET (G) : construction en bois dans la forêt où on dort en hamac
    CARIA (RUN) : termite
    CASSAVE (G) : galette de manioc
    CHABIN (G) : personne métissée de couleur caramel
    CHABLIS (G) : clairière dans la forêt
    CHABOUK (RUN) : fouet
    CHAIR (RUN) : viande
    CHATTE (G) : coiffe de femme traditionnelle créole
    CHEAPER (G) : faire un bruit avec la bouche qui témoigne d’une désapprobation, d’une insolence
    CHOUCHOU (RUN) : chayotte (légume)
    CHRISTOPHINE (G) : chayotte (légume)
    COMMUNE (G) : aller en commune : se déplacer dans un village ou une petite ville
    COQUER (G) : faire l’amour, « baiser »
    COUAC (G) : semoule de manioc à gros grains
    COUI (G) : calebasse
    COULEUVRE (G) : long manchon en vannerie qui permet de presser la pâte de manioc afin d’en extraire le suc vénéneux
    COUNICHER (RUN) : taper, frapper
    COURT (E) (G) : petit, petite « une personne est courte »
    CRIQUE (G) : rivière
    DALON (RUN) : ami, compère
    DECOLLAGE (G) : boire du rhum dès le matin
    DOLO (G) : proverbe
    DOUCINER (G) : cajoler, câliner
    DRIVER (G) : se promener, se balader, traîner
    ENGIN (RUN) : scooter, mobylette
    FAILLE (ETRE) (RUN) : être fatigué
    FARINER (RUN) : pleuvoir du crachin, bruiner
    FIFINER (G) : bruiner
    FILMS LA PEAU (RUN) : films pornos
    GABIER (RUN) : guichet de retrait d’argent
    GAILLARD (RUN) : être gaillard, être en forme, avoir « la pêche »
    GOMME (RUN) : être gommé : être barbouillé
    GONI (RUN) : sac en toile de jute
    GOURMER (G) : se battre
    GOYAVE DE FRANCE (RUN) : couillon
    GRAGER (LE MANIOC) (G) : râper le manioc
    GRATTER SA FESSE (RUN) : « glander, buller »
    GROS DOIGT (RUN) : être gros doigt : être maladroit, indélicat
    HEURE CREUSE (G) : heure de permanence ou d’étude dans un établissement scolaire
    JALOUSIE (G) : fenêtre avec persienne
    JOUER AU BITAK (RUN) : frimer
    LAMBIS (G) : coquillage
    LAME (G) : être lamé : être amoureux
    LANGUETTER (RUN) : taper, frapper
    LAYON (G) : sentier dans la forêt
    LINGE (G) : vêtement
    LOLO (G) : pénis
    MACOUME (G) : homosexuel masculin
    MARGOUILLAT (G) : gekko
    MASSAK (G) : devinette
    MATOUTOU (G) : mygale
    MINE (FAIRE LA) (G) : faire la tête
    MOL (ETRE) (RUN) : « c’est mol » : c’est nul, ça ne marche pas
    MOUKATER (RUN) : se moquer
    NIVREE (G) : immersion de lianes toxiques en amont d’une rivière afin d’enivrer les poissons pour les attraper facilement
    NOURRICE (G) : réserve d’eau sur une pirogue
    PIAYE (G) : sort vaudou
    PIEG (RUN) : « c’est pieg » : c’est nul
    PIKOLETTE (G) : oiseau gardé dans une cage et qui passe des concours
    PITT (G) : arène où se déroulent les combats de coqs
    PLACER (G) : banc de sable ou lieu où on recherche de l’or
    PLAN (G) : tube que les bagnards introduisaient dans leur anus afin d’y cacher des choses interdites
    POTOMITAN (G) : pilier central
    PRIPRI (G) : trou d’eau
    RADIER (RUN) : route inondable par une rivière (dans une ravine)
    RALER (RUN) : pousser, tirer
    RAPIANGUE (RUN) : radin, avare
    RASSIS (G) : tresse, natte qui pousse et qui commence à s’effilocher (on est donc mal coiffé)
    RASSIS (RUN) : têtu
    RAVAGER (RUN) : mettre le bazar
    RAVE (G) : cafard
    RECOLTER UN VENTRE (G) : tomber enceinte
    REGARDER EN GRAINE (RUN) : regarder de travers
    RODER (RUN) : chercher
    SAUT (G) : dénivellation sur une rivière ou un fleuve, passage souvent difficile en pirogue
    SAUTE-MINES (RUN) : nouilles chinoises sautées
    TANGALO (G) : fruit hybride entre l’orange et la mandarine
    TANGOR (RUN) : fruit hybride entre l’orange et la mandarine
    TAFIA (G) : rhum
    TAKIRI (G) : perche pour la pirogue
    TAPOUILLE (G) : embarcation de pêche avec un moteur
    TAQUER (RUN) : fermer
    TEBE (G) : idiot, bête
    TIRAGE (G) : expéditions (interdites) de jeunes sur des mobylettes ou des motos sur-gonflées
    TOTOCHER (RUN) : taper, frapper
    TOUQUE (G) : récipient étanche en plastique que l’on a sur les pirogues et où on met ses affaires
    VIDE (G) : groupes de jeunes qui défilent pendant le carnaval
    VOLEE (LA) (G) : prolifération de moustiques à la tombée du jour
    VOLER (G) : tricher, copier (à l’école)
    ZAMAL (RUN) : cannabis
    ZEVI (RUN) : prune de cythére
    ZOREY (RUN) : appellation des blancs (qui ont des grandes oreilles – zoreilles…)

  8. Fabienne BORZEIX

    Bonjour,
    J’ai 55 ans. Mes deux parents étaient corréziens. Ma grand-mère maternelle parlait français et patois.
    Je suis arrivée à 10 ans sur Bordeaux.
    J’ai vécu 12 ans en Guyane et à la Réunion.
    Bonne lecture ! 🙂

    Mots corréziens utilisés couramment dans ma famille :
    ATTRAPE : surpris
    BADER : rester bouche bée
    BOUGNER : faire macérer, faire tremper
    CAGUER : « il nous fait caguer » : il nous emmerde
    CANER : mourir
    CANTOU : âtre de la cheminée
    CHABROT, FAIRE CHABROT : mettre un peu de vin rouge à la fin de la soupe
    CHERCHER : provoquer
    CHICHIGNER : faire le difficile (faire des chichis)
    CHUNLER : pleurnicher
    COUCOUGNER : dorloter, choyer
    CRAMER : brûler, roussir
    CROUPIGNOU : arrière-train de la volaille
    CUSSON, CUSSONNE : charençon dans le bois d’un meuble
    DEMONTER (SE) : se démettre un bras
    DEUIL : « ça me fait deuil » : ça me fait de la peine
    ECHAPPER : laisser tomber par terre
    ECANER (S’) : se déhancher
    ENTRAUPER (S’) : se prendre les pieds dans un obstacle
    ESCAGASSER (S’) : se donner du mal
    FADA : idiot, fou
    GNAQUER : mordre (se faire gnaquer)
    JOLI (FAIRE) : « il va faire joli » : il va être en colère, il sera furieux
    LICHETTE : verser une lichette : verser une petite quantité
    MACHE : « le fruit est mâché » : il est abîmé
    MARTEAU (ETRE) : être dingue, avoir perdu la tête
    MERMILLOU : le petit doigt de la main
    PALICHOT : pâle
    PARDINE ! : mot d’exclamation qui correspond à : « tu m’étonnes ! »
    PILLOU : chiffon
    PINOUS : les pieds des bébés ou des petits enfants
    PISSOU (FAIRE SON) : faire pipi
    POCHE : sac de courses
    RAMEE : averse
    RAPETOU : raidillon
    RAPIETE : lézard
    RATOUNES : les dents de lait
    ROUGNER : maugréer, grommeler
    ROUMEGUER : ronchonner, râler
    ROUGIQUER : ronger les os de la viande
    SANGUETTE : sang de volaille caillé et cuit en galette
    S’ESBAUDIR : se réjouir, s’émerveiller
    SOUILLARDE : arrière cuisine
    TREMPE : « je me suis pris une trempe » : averse ou raclée
    VIREE : promenade, tour
    ZOU ! : mot d’exclamation qui correspond à « allez, on y va ! »

    Mots du Sud Ouest (Bordeaux et Landes) :
    ADICHATS : au revoir
    ANQUI ! : interjection qui correspond à « putain ! »
    ANFIGUEILLE ! : interjection qui correspond à « putain ! »
    BAILLE : tomber à la baille : tomber à l’eau
    BARBAQUE : viande
    BARJO : fou, dingue
    BATAILLER : parler en argumentant
    BITURE : ivresse
    BLANQUIGNOUS : pâle
    BOBARD : propos mensonger
    BOUFIOLE : piqûre d’insecte
    BOURRIER : « mets le au bourrier » : mets le aux ordures
    BOUSILLER : abîmer
    BRANQUE, BRANQUIGNOLE : fou, dingue
    BRINGUE : « à toute bringue » : à toute vitesse / faire la bringue : faire la fête
    BUGNE : coup
    CAFTER : dénoncer
    CAGOUILLE : escargot
    CAGNARD : soleil
    CAGUER : faire caca
    CAILLER : « ça caille » : il fait froid
    CHIBRE : pénis
    CHIBRER : casser, abîmer
    CHOCOLATINE : pain au chocolat
    CHOURER : voler (dérober)
    CLAMSER : mourir
    CLUQUER : faire un petit somme
    DAILLER : importuner « ça daille » : c’est chiant
    DAUBER : sentir mauvais
    DEBAUCHER : finir de travailler
    DECANILLER : faire tomber, partir vite
    DOUILLER : souffrir
    DROLES (LES) : les enfants
    ECHOPPE : maison typique de Bordeaux sans étage (avec souvent une pièce noire)
    ENQUILLER (S’) : avaler
    ESQUINTER : abîmer, casser
    ESTEY : petit ruisseau
    FEIGNASSE : paresseux, fainéant
    GAVE : il fait gavé beau : correspond à très, beaucoup, trop
    GIGASSE (GRANDE) : grande personne
    GUEILLE : chiffon, vêtement usé, abîmé
    MAILLER : travailler
    MANDALE : coup, gnon
    MANGANE : voyou
    PANOUILLE : épis de maïs
    PEGUER : coller
    PIGASSE : tâche de rousseur
    PIMER : pleurnicher
    PITER : boire
    QUATRE HEURES (PRENDRE SON) : le goûter
    QUIGNON : l’extrémité du pain
    QUINTE (AVOIR LA) : être déçu, frustré, en colère
    RABIBOCHER (SE) : se réconcilier
    RAGNAGNAS : les règles chez la femme
    RAPIAS : radin, avare
    RAQUER : payer
    ROUSTE : correction violente (gifle, coup de poing)
    SAPE : « il est bien sapé » : bien habillé
    SINCE : serpillière
    TCHOURER : voler
    TIAPER : manger
    TIGNOUS : teigneux, vindicatif
    TONNE : cabane de chasse
    TOUILLER : remuer

    Mots créoles :
    G : GUYANE RUN : REUNION
    ABATTIS (G) : espace défriché par le feu et cultivé
    ACCELERER (G) : se chauffer pour se battre
    ARAIGNEE (G) : ensemble des noeuds du hamac
    ARAK (RUN) : rhum
    ARGAMASSE (RUN) : cour en terrasse, esplanade
    BABOUK (RUN) : araignée à l’intérieur de la maison
    BACHER (RUN) : faire l’école buissonnière
    BACOVE (G) : espèce de banane
    BAILLER (G) : gronder, engueuler
    BANDEGE (RUN) : bassine
    BARREAU (G) : portail
    BATTU (RUN) : « c’est battu ! » : c’est foutu !
    BERCEUSE : siège typique des Antilles
    BIBE (RUN) : araignée à l’extérieur de la maison
    BLAF (G) : poisson au court bouillon
    BOURRADER (G) : pousser
    BRULER (G) : faire l’école buissonnière
    CAILLE (RUN) : voyou (vient de racaille)
    CALEBECHE (G) : grosse claque, grosse gifle
    CALUMET (RUN) : bambou endémique de la Réunion
    CANARI (G) : ustensile de cuisine
    CAPON (RUN) : lâche
    CARBET (G) : construction en bois dans la forêt où on dort en hamac
    CARIA (RUN) : termite
    CASSAVE (G) : galette de manioc
    CHABIN (G) : personne métissée de couleur caramel
    CHABLIS (G) : clairière dans la forêt
    CHABOUK (RUN) : fouet
    CHAIR (RUN) : viande
    CHATTE (G) : coiffe de femme traditionnelle créole
    CHEAPER (G) : faire un bruit avec la bouche qui témoigne d’une désapprobation, d’une insolence
    CHOUCHOU (RUN) : chayotte (légume)
    CHRISTOPHINE (G) : chayotte (légume)
    COMMUNE (G) : aller en commune : se déplacer dans un village ou une petite ville
    COQUER (G) : faire l’amour, « baiser »
    COUAC (G) : semoule de manioc à gros grains
    COUI (G) : calebasse
    COULEUVRE (G) : long manchon en vannerie qui permet de presser la pâte de manioc afin d’en extraire le suc vénéneux
    COUNICHER (RUN) : taper, frapper
    COURT (E) (G) : petit, petite « une personne est courte »
    CRIQUE (G) : rivière
    DALON (RUN) : ami, compère
    DECOLLAGE (G) : boire du rhum dès le matin
    DOLO (G) : proverbe
    DOUCINER (G) : cajoler, câliner
    DRIVER (G) : se promener, se balader, traîner
    ENGIN (RUN) : scooter, mobylette
    FAILLE (ETRE) (RUN) : être fatigué
    FARINER (RUN) : pleuvoir du crachin, bruiner
    FIFINER (G) : bruiner
    FILMS LA PEAU (RUN) : films pornos
    GABIER (RUN) : guichet de retrait d’argent
    GAILLARD (RUN) : être gaillard, être en forme, avoir « la pêche »
    GOMME (RUN) : être gommé : être barbouillé
    GONI (RUN) : sac en toile de jute
    GOURMER (G) : se battre
    GOYAVE DE FRANCE (RUN) : couillon
    GRAGER (LE MANIOC) (G) : râper le manioc
    GRATTER SA FESSE (RUN) : « glander, buller »
    GROS DOIGT (RUN) : être gros doigt : être maladroit, indélicat
    HEURE CREUSE (G) : heure de permanence ou d’étude dans un établissement scolaire
    JALOUSIE (G) : fenêtre avec persienne
    JOUER AU BITAK (RUN) : frimer
    LAMBIS (G) : coquillage
    LAME (G) : être lamé : être amoureux
    LANGUETTER (RUN) : taper, frapper
    LAYON (G) : sentier dans la forêt
    LINGE (G) : vêtement
    LOLO (G) : pénis
    MACOUME (G) : homosexuel masculin
    MARGOUILLAT (G) : gekko
    MASSAK (G) : devinette
    MATOUTOU (G) : mygale
    MINE (FAIRE LA) (G) : faire la tête
    MOL (ETRE) (RUN) : « c’est mol » : c’est nul, ça ne marche pas
    MOUKATER (RUN) : se moquer
    NIVREE (G) : immersion de lianes toxiques en amont d’une rivière afin d’enivrer les poissons pour les attraper facilement
    NOURRICE (G) : réserve d’eau sur une pirogue
    PIAYE (G) : sort vaudou
    PIEG (RUN) : « c’est pieg » : c’est nul
    PIKOLETTE (G) : oiseau gardé dans une cage et qui passe des concours
    PITT (G) : arène où se déroulent les combats de coqs
    PLACER (G) : banc de sable ou lieu où on recherche de l’or
    PLAN (G) : tube que les bagnards introduisaient dans leur anus afin d’y cacher des choses interdites
    POTOMITAN (G) : pilier central
    PRIPRI (G) : trou d’eau
    RADIER (RUN) : route inondable par une rivière (dans une ravine)
    RALER (RUN) : pousser, tirer
    RAPIANGUE (RUN) : radin, avare
    RASSIS (G) : tresse, natte qui pousse et qui commence à s’effilocher (on est donc mal coiffé)
    RASSIS (RUN) : têtu
    RAVAGER (RUN) : mettre le bazar
    RAVE (G) : cafard
    RECOLTER UN VENTRE (G) : tomber enceinte
    REGARDER EN GRAINE (RUN) : regarder de travers
    RODER (RUN) : chercher
    SAUT (G) : dénivellation sur une rivière ou un fleuve, passage souvent difficile en pirogue
    SAUTE-MINES (RUN) : nouilles chinoises sautées
    TANGALO (G) : fruit hybride entre l’orange et la mandarine
    TANGOR (RUN) : fruit hybride entre l’orange et la mandarine
    TAFIA (G) : rhum
    TAKIRI (G) : perche pour la pirogue
    TAPOUILLE (G) : embarcation de pêche avec un moteur
    TAQUER (RUN) : fermer
    TEBE (G) : idiot, bête
    TIRAGE (G) : expéditions (interdites) de jeunes sur des mobylettes ou des motos sur-gonflées
    TOTOCHER (RUN) : taper, frapper
    TOUQUE (G) : récipient étanche en plastique que l’on a sur les pirogues et où on met ses affaires
    VIDE (G) : groupes de jeunes qui défilent pendant le carnaval
    VOLEE (LA) (G) : prolifération de moustiques à la tombée du jour
    VOLER (G) : tricher, copier (à l’école)
    ZAMAL (RUN) : cannabis
    ZEVI (RUN) : prune de cythére
    ZOREY (RUN) : appellation des blancs (qui ont des grandes oreilles – zoreilles…)

    1. Coloquinte

      Araignée se dit également dans le monde motard pour désigner un filet élastique composé de nœuds et 6 crochets autour, permettant de fixer rapidement un petit objet sur la selle arrière.
      S’esbaudir, sape, mandale et quelques autres ne me semblent pas être exclusivement régionaux.

  9. Popo

    Moi j ai l expression « y drache » ou « y drache fort » pour dire qu il pleut beaucoup… c’est dans le nord mais en vrai j’ai déménagé à Grenoble… Voila, sinon ces études sont vraiment intéressantes !! Continuez comme ca

  10. Ma maman qui vit en Suisse – à Lausanne – depuis 40 ans, m’a indiqué le mot « rebuse » qui signifie un retour du froid en juin. Je n’avais jamais entendu ce mot, ni en Suisse, ni ici dans l’Hérault.

  11. Paul de B

    Bonjour !
    J’ai répondu avec plaisir à l’enquête, y-a-t’il possibilité d’être tenu informé (par mail ou autre) de la sortie de nouvelles enquêtes ?
    Merci pour le formidable et passionnant travail que vous faîtes !

  12. Coloquinte

    Expressions lorraines :
    – Quel taugna (quel têtu, mal aimable)
    – Il est beulou (il ne voit rien)
    – il bassotte (il bricole, s’occupe à des riens)
    – Ça trisse (ça éclabousse)
    – Migaine (ce qui compose la quiche)
    – Une salade de pissenlits à la chaude meurote (vinaigrette chaude avec des lardons)
    – Brimbelles (myrtilles)
    – Un enfant tout marmousé (qui s’en est mis partout en mangeant)
    – Être tout effeugni (être décoiffé)
    – faire des flots à ses lacets (faire des boucles)

    Peut-être moins exclusivement lorraines celles-ci :
    – Chigner ou chougner (pleurnicher)
    – Le tire-suisse (bouton permettant l’ouverture automatique d’une porte)
    – Je ne vous remets pas (je ne me souviens plus de votre nom)
    – Ça reproche (ça se digère mal)

Répondre à Les régionalismes du Grand (Sud-)Ouest (vol. 2) – Français de nos régions Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.